http://richard-sebastien-photographie.fr/

Handball : Zoom sur Manon Grimaud

10985881_10152943760563251_8459267529741098920_nEn s’imposant d’un petit but (23-22) au Palais des Sports dans la Finale Aller de la Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupe, le Fleury Loiret Handball s’est offert le droit de rêver à un premier titre Européen.

A 2 jours de la Finale retour au Danemark, nous vous proposons chaque jour de revenir avec une des protagonistes de cette finale sur le match aller mais également sur les perspectives de victoire puis dans une seconde partie nous apprendrons à mieux connaître la joueuse sur un plan plus personnel.

Interview Manon Grimaud
78-GRIMAUD_Manon

Après Darly Zoqbi De Paula, Gnonsiane Niombla, Marion Callavé, Audrey Bruneau et Dani Miño Larenas, c’est la jeune Manon Grimaud qui se prête au jeu des questions/réponses.

 

INTERVIEW – 1ère PARTIE –

Retour sur la Finale de la Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupe

http://richard-sebastien-photographie.fr/

Après cette courte victoire quel est le sentiment qui prédomine ?

Nous étions satisfaites, mais il était difficile de se contenter de ce résultat puisque nous aurions pu faire la différence dans leur temps faible et creuser l’écart, mais les exclusions de Gnons et certaines décisions des arbitres nous ont empêché d’en profiter. La victoire est quand même là, et nous sommes très fières de nous, mais nous aurions aimé profiter davantage de notre beau temps fort qui nous a quand même permis de tenir le score à 5 sur le terrain pendant 4 minutes.

Revenons sur ton parcours et plus particulièrement sur ces derniers mois comment passe t-on de Plan de Cuques (N1F) à une finale de Coupe d’Europe ? A seulement 19 ans c’est forcément une expérience inédite pour toi … Comment la vis tu au quotidien ?

C’est un grand privilège pour moi de jouer dans cette équipe avec toutes ces grandes joueuses. Pour tout vous dire j’apprends rien qu’en les regardant jouer. C’était un choix difficile pour moi que de partir de Marseille, même si très jeune j’ai été en sport étude, quitter ma famille, mes amies, mon quotidien et surtout le soleil s’est avéré être un long moment de réflexion. Mais je savais ce que je voulais, et être à Fleury, qui possède une grande structure était pour moi le meilleur choix que je pouvais faire. Depuis tout s’est enchaîné, les entraînements, les matchs avec la N1, puis quelques matchs avec l’équipe première, la coupe de la Ligue et maintenant la finale de coupe d’Europe, pour une première année au centre je ne pouvais pas en espérer autant. Des fois j’ai l’impression de rêver. J’en profite un maximum et j’espère continuer de progresser. En espérant faire parti du voyage, comme ca je continuerai de rêver.

Tout reste à faire dans cette finale et c’est un déplacement périlleux qui vous attend Dimanche prochain pour aller conquérir un premier titre historique. Défendre ce petit but d’avance ne sera pas tâche aisée devant une salle acquise à la cause des locales, quel est pour vous le scénario idéal dans cette finale retour ?

C’est même sûr et certain, c’est une très belle équipe en face de nous qui va très  vite et qui fait bien vivre le ballon, mais je sais que les filles vont dès le début du match se donner à fond, et « sortir les griffes » afin de leur montrer qu’on est pas venu faire du tourisme. L’idéal bien évidemment serait de les tenir tout le long du match et de les faire craquer à la fin physiquement, puis nous avons des joueuses qui ont l’habitude de ce genre de matchs avec leurs équipes nationales, donc tout reste possible. Je pense qu’elles sont capables d’aller chercher cette victoire à l’extérieur.

 

Enfin un petit mot sur le public qui a répondu en nombre hier au Palais des Sports, une belle fête du handball ? D’ailleurs certains ont déjà prévu de faire le déplacement la semaine prochaine, cela revêt forcément une importance quand l’on est joueuse ou est ce que la concentration prend finalement le dessus ?

C’était assez incroyable à vrai dire, à 19 ans je m’éclate et je profite à fond de ce genre de moments. Nous avons un public fantastique qui répond présent à chaque fois. Mais la c’est vrai que c’est assez incroyable, le palais des sports était rempli, il y avait une ambiance magique. Le fait qu’ils viennent nous voir au Danemark cela fait vraiment plaisir, et ils seront un soutien de poids dans ce gymnase sûrement rempli de supporters danois. Nous restons concentré dans tout les cas, mais je dirai que c’est une motivation supplémentaire de voir que nous pouvons donner du plaisir aux personnes qui nous suivent.

 

INTERVIEW – 2ème PARTIE –

Interview décalée les yeux dans les yeux avec Manon

http://richard-sebastien-photographie.fr/

Quelle est la première chose que vous faites le matin en vous levant ?
Je prends mon petit déjeuner, dès fois je ne me rends même pas compte que je suis levée, le petit déjeuner c’est vraiment ce qui lance ma journée.

Quelle est la dernière chose que vous faites avant de dormir ?
Je regarde ma série ou je téléphone à ma famille, tout dépend de l’heure qu’il est, mais je ne me couche jamais très tard.

Quelle était votre matière préférée à l’école ?
Le Sport !

Quelle est votre personnalité préférée ?
Je n’en ai pas forcément, alors je vais dire mon père.

Mis à part le handball, qu’aimez-vous le plus dans la vie ?
Ma famille, c’est le plus important pour moi, mais en dehors de ça la pâtisserie, j’adore faire des gâteaux, et la cuisine en général.

Que détestez vous le plus dans la vie ?
Je déteste la pluie !!! C’est pour ca que j’essaie souvent de descendre sur Marseille !!

Quel est votre dernier gros achat ?
Des chaussures, je suis une grande fan des sneakers !!

Qu’écoutez vous le plus musicalement ?
Je n’ai pas de style de musique particulier, j’écoute de tout. Tout dépend du moment en réalité.

Quand avez-vous pleuré pour la dernière fois ?
À l’anniversaire de mon grand frère, je lui ai fait la surprise pour ses 21 ans et notre grand frère nous a annoncé qu’on allait être tata et tonton.

A quand remonte votre dernière fête ?
Les 21 ans de mon grand frère justement, on en a profité pour bien faire la fête.

Une idole dans le milieu du sport ?
Teddy Riner, pour sa concentration et sa domination totale dans son sport, puis c’est quelqu’un que j’ai eu la chance de voir à l’INSEP et physiquement c’est très impressionnant.

Comment vous voyez vous dans 20 ans ?
Je ne sais pas vraiment, je n’aurai jamais imaginé il y’a 1 an jour pour jour ce qui est en train de m’arriver, c’est bien trop parfait, alors je préfère apprécier et on verra ce que me prévoit l’avenir.

Si vous aviez un super pouvoir lequel ce serait ?
La téléportation, pour pouvoir être avec mes amies et ma famille à tout moment tout en continuant de jouer à Fleury.

Alexandre Debray
@BeInAlex

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

retour en haut