Interview des Nouvelles Panthères, gros plan sur Estelle Nze Minko !

[g1_row type= »default » color= »none » background_repeat= »repeat » background_position= »center center » background_attachment= »static »]

[g1_1of1]

[g1_space value= »10″ mobile_value= »10″]

[/g1_space]

Alors que la saison 2015/2016 de la Ligue Féminine de Handball vient tout juste d’ouvrir ses portes et que la présentation officielle des Panthères du Fleury Loiret Handball a eu lieu ce Lundi 14 Septembre au Garden Ice Café. Nous allons vous permettre de mieux connaître les nouvelles Panthères !

Après Hadja Cissé, c’est la jeune Internationale Française de 24 ans Estelle Nze Minko (Arrière/Demi-Centre) qui se livre à vous !

Nze Minko (5)

[/g1_1of1]

[/g1_row]

[g1_row type= »narrow » color= »none » background_color= »#000000″ background_repeat= »repeat » background_position= »center center » background_attachment= »static »]

[g1_1of1]

L’Interview27-NZE-MINKO-Estelle-2015

 

[/g1_1of1]

[/g1_row]

[g1_row type= »narrow » color= »light » background_color= »#e6418d » background_repeat= »repeat » background_position= »center center » background_attachment= »static »]

[g1_1of1]

Bonjour Estelle, tout d’abord première question, peux-tu nous en dire un peu plus sur toi : tes débuts au handball, ton parcours avant d’atterrir au Fleury Loiret Handball ?

          J’ai commencé le Handball à 12 ans dans mon village natale près de Nantes. 2 années plus tard je rentrais au pôle espoir de Segré, à cette époque le club Nantais NLA évoluait en N1 et je faisais partie de cette équipe.
A 17 ans j’ai voulu connaitre la 1ère division, j’ai intégré le club de Toulouse qui est vite tombé en liquidation judiciaire. J’ai ensuite joué 2 années pour Mios Biganos, une année pour Nîmes, 2 années pour Nantes, avant d’atterrir au Fleury Loiret Handball cette année.

Mon parcours est un peu atypique, on me taquine souvent en me disant que j’ai souvent changé de club, ce qui est vrai. Chacun d’entre eux m’a apporté beaucoup de choses, j’ai fais de superbes rencontres, j’ai connu plusieurs entraineurs et donc plusieurs visions du Handball. Tout ceci constitue aujourd’hui mon bagage Handballistique, et j’en suis fière !

Après 2 saisons au Nantes Loire Atlantique Handball, te voilà au Fleury Loiret Handball. Comment et quand se sont fait les contacts avec le club ? Tu quittes Nantes sur une bonne note et sans doute avec le sentiment du devoir accompli après la qualification pour la Coupe d’Europe. Quel est le sentiment qui prédomine avant la reprise ?

J’ai très vite été contacté par le club de Fleury durant la saison dernière. J’ai aussi très rapidement accepté de travailler avec ce club ambitieux et talentueux, c’est une vraie chance pour moi de faire parti de ce collectif.

Je quitte Nantes en ayant rempli l’objectif collectif qui était fixé, le maintien puis la qualification en Coupe d’Europe. Si je suis un brin nostalgique d’avoir quitté ma ville de cœur, ma famille et la plupart de mes ami(e)s, le sentiment qui domine reste l’excitation de participer aux projets de l’équipe de Fleury.

Le 26 Juin dernier, le tirage au sort de la Ligue des Champions a eu lieu à Vienne. Le Fleury Loiret Handball sera dans le Groupe B avec les championnes nationales de Hongrie (FTC Rail-Cargo Hungaria), d’Allemagne (Thüringer HC) et de Croatie (HC Podravka Vegeta). Que t’inspire ce tirage ? Un Tirage plutôt abordable sur le papier avec des coups à faire … Que ressent-tu à l’idée de disputer ta première Ligues des Champions ?

         Je dois avouer que je ne suis pas encore très familière avec les équipes qui évoluent en Ligue des Champions, pour autant, même si la plupart des filles de l’équipe sont internationales, cette équipe ne connait pas encore cette coupe d’Europe. Ce groupe sera donc à aborder avec la plus grande des humilités. Je suis bien sûr très enthousiaste et impatiente de débuter cette compétition !

La saison dernière le Fleury Loiret Handball s’est offert le titre de Champion de France, la Coupe de la Ligue et un titre de Vice-Champion d’Europe. Quels vont être les objectifs pour cette nouvelle saison ? Faire encore mieux ?

      Les filles de Fleury ont réalisées une superbe saison l’an dernier, nous sommes toutes des compétitrices, l’objectif sera donc de faire encore mieux !

Enfin d’un point de vue personnel, quels sont tes objectifs ?

        Je veux «juste» gagner des titres avec ma nouvelle équipe. Mes objectifs personnels n’existent pas sans le collectif !

[/g1_1of1]

[/g1_row]

[g1_row type= »narrow » color= »none » background_color= »#000000″ background_repeat= »repeat » background_position= »center center » background_attachment= »static »]

[g1_1of1]

L’interview décalée

_JFM5583

[/g1_1of1]

[/g1_row]

[g1_row type= »narrow » color= »light » background_color= »#e6418d » background_repeat= »repeat » background_position= »center center » background_attachment= »static »]

[g1_1of1]

Quelle est la première chose que vous faites le matin en vous levant ?
     Je repousse de 10 minutes le réveil de mon téléphone.

 La dernière chose avant de vous coucher ?

    Je choisis mes rêves, souvent quand je pense à quelque chose avant de m’endormir, j’en rêve la nuit. C’est plutôt cool !

Quelle était votre matière préférée à l’école ?
        L’Histoire.

Mis à part le handball, qu’aimez-vous le plus dans la vie ?
     La musique et ma famille !

Si vous n’aviez pas été handballeuse ?
     J’aurais eu un groupe de musique qui s’appellerait le Club des Frites, on aurait fait des concerts dans le monde entier !

Que détestez-vous le plus dans la vie ?
     L’injustice, l’intolérance et la violence.

Quel est votre dernier gros achat ?
     Une voiture, c’est aussi un des mes premiers !

Qu’écoutez-vous le plus musicalement ?
     Du rap tactile. 

Quand avez-vous pleuré pour la dernière fois ?
     Avant-hier, pendant le test cybex pour mes genoux !

A quand remonte votre dernière fête ?
    C’était le 11 mai dernier donc 4 mois.

Votre plus grosse honte ?
     Je les collectionne ! 

Votre petit plaisir inavouable ?
     Je vais plutôt choisir un plaisir avouable et garder l’inavouable pour moi. Je vais dire le chocolat sous toutes ses formes.

Comment vous voyez vous dans 20 ans ?
     Je réponds toujours différemment à chaque fois que l’on me pose cette question, pour une fois je vais être honnête : je n’en ai aucune idée !
J’aimerai bien avoir une jolie maison du type Slovène, en campagne mais pas trop éloignée de la ville et des métisses qui courent partout. Mais j’aurai sûrement changé d’avis dans quelques mois.

Une superstition avant le début d’un match ?
     Plutôt un rituel très récent. Depuis la qualification à Brest puis en Slovènie (avec l’équipe de France), je m’allonge par terre dans le vestiaire ou le couloir puis j’écoute une chanson en respirant fort. Du coup je l’ai fait 2 fois. L’artiste s’appelle Rameses B et la chanson Transcend.

Enfin, si vous aviez un super pouvoir lequel ce serait ?
     Celui de soigner les maux avec les mots.

Alexandre Debray
@BeInAlex

[/g1_1of1]

[/g1_row]

Hello moi c'est Julien, Fondateur de PIAO, “Pour Info à Orléans” un média participatif 100% divertissant. Le but ? Réunir les personnes les plus sympas d'Orléans et vous partager plein d'informations sur notre ville de façon positive ! L'union fait la force.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

retour en haut