Posté dans:

Mickael Ferreira quitte St Pryvé

Après 15 ans de services en tant que joueur, éducateur des jeunes ou encore entraîneur de l'équipe première, l'actuel coach de la CFA2 de St Pryvé quitte le club. Interview...

– Vous avez annoncé votre intention de quitter le club à la fin de la saison. Lassé du banc ?
 
Non il ne s’agit pas d’une lassitude du banc de touche ou d’entraîner. Il s’agit surtout d’un besoin de voir un autre contexte que celui de St Pryvé, après 15 ans de club. Je suis arrivé comme joueur, et je pense avoir apporté tout ce que je pouvais apporter au club. Dans le même temps, le club m’a beaucoup apporté et appris en retour et je pense que de nouvelles orientations, idées et philosophies sont nécessaires pour le club également. Cela ne peut se faire que par de nouvelles têtes à ma place.
– Certains disent que vous laissez le club dans un piteux état. Que voulez vous leur répondre.
FullSizeRender (1)Effectivement, mon départ se situe malheureusement au coeur d’un contexte de lutte pour le maintien de l’équipe première que je regrette. Cependant, nous ferons toutefois les comptes en fin de saison puisque la saison n’est pas terminée, et que nous sommes toujours en vie en championnat, et en demie finale de coupe du Centre. En ce qui concerne le club dans son ensemble, l’équipe réserve est constituée de jeunes issus de nos 19 ans et de joueurs du groupe CFA2, et évolue en DHR. A mon arrivée au club, celle ci évoluait en départementale. Lors de mon arrivée au club, aucune équipe jeune du club n’évoluait au niveau régional. Aujourd’hui nous avons régulièrement 2 à 3 équipes jeunes en régional chaque saison, cela sera toujours le cas l’an prochain, et nous avons fait l’exploit, d’avoir monter nos 19 ans en National alors qu’ils luttent encore pour le maintien. Enfin, nous sommes un club labellisé au plus haut au niveau des jeunes depuis des années, et nous avons obtenu en mars le tout dernier label Jeunes Elite, le plus haut niveau national. Les clubs ayant ce niveau de label se comptent sur les doigts d’une seule main dans la région et mentionnent notamment la structuration d’un club. Par conséquent, je souhaite à tout ceux qui disent que je laisse le club dans un piteux état, de laisser derrière eux, un club, parmi les plus petites communes de France en CFA2, à ce stade lors de leur départ.
– Alors que vous jouez le maintien, vous annoncez votre départ, vous n’avez pas peur que cela joue sur le moral des troupes ?
Je n’ai aucune crainte la dessus, mes joueurs sont sérieux, consciencieux et connaissent l’importance du maintien pour le club comme pour eux. Le cas Mickael Ferreira, importe peu, le plus important est le collectif, pour tout le monde. Ils donneront le meilleur possible jusqu’à la fin du championnat.
– Qu’a-t-il manqué cette année ? Des regrets ?
 La cause n’est pas unique à notre malheureuse saison. Les causes sont multiples. Certaines auraient pu être maîtrisées, d’autres non. Celles qui ne le sont pas sont les faits de jeu lors de certains matchs tournants de la saison en notre défaveur. Par ailleurs le nombre très importants de blessés de longues durées nous a pénalisé, puisque nous avons perdu 6 joueurs entre octobre et novembre dernier jusqu’à la fin de saison pour de graves blessures.
– Quand on manque de si peu la montée. Quand un rêve s’écroule, cela joue aujourd’hui dans votre décision ?
Vous savez, lors des 3 dernières saisons, nous avons chaque fois frôlé la montée. Nous sommes chaque fois repartis. Donc le rêve dont vous parlez se serait écroulé déja 3 fois… je pense que j’aurai eu l’occasion de prendre cette décision auparavant par conséquent. Non, ce n’est pas ce qui affecte ma décision. Comme je l’ai mentionné précédemment, il s’agit tout simplement d’une fin de cycle entre le club et moi.
– Vous avez tout connu avec le club ? Quels moments marquants retiendrez vous ?
logo_ST-PRYVE
En 15 ans effectivement j’ai connu beaucoup de moments, aussi bien comme joueur, qu’éducateur jeunes et aujourd’hui comme entraîneur. Il y a eu de magnifiques moments dans chacun des rôles. Sur le dernier rôle qu’est celui d’entraîneur, ma première saison dans son ensemble est un très bon souvenir, avec des déplacements très loin dans l’est de la France, et elle représente ma première expérience de coach. Ensuite, le parcours en coupe de France et le match contre Caen, historique pour le club avec une opposition à un club pro, et le fait d’avoir livré un match exceptionnel en les emmenant jusqu’aux prolongations est peut être le plus marquant positivement. Le match a Angers en CFA2 lors de la dernière journée, avec le score de 3 à 0 synonyme d »accession pour nous, suivi du pénalty manqué et de la défaite 4 à 3 lors de la seconde mi-temps, reste un mauvais souvenir à jamais gravé dans ma mémoire.
– Et votre avenir alors ?
Mon avenir est représenté par la fin de saison avec mon club, et au fait de donner le meilleur de moi même afin d’espérer décrocher le maintien. Je suis fixé uniquement la dessus au cours des prochaines semaines. Ensuite, je prendrai un peu de repos et passerai du temps avec mes proches avant peut-être de repartir un jour sur de nouveaux challenges.
– Merci »
Par Temps Mort
Page FB : Temps Mort – OrleansSports
@OrleansSports

Découvre d'autres articles

Ecrit par TempsMort - OrleansSports

On vous propose des informations sportives sur Orléans et son Agglo, ici, sur notre page Facebook, sur twitter.

Une passion : le sport. Un but : vous informer

twitter : @orleanssports
Facebook : Temps Mort - OrleansSports
mail : redaction@temps-mort.info
Tel. : 06.95.47.65.95

57 posts

Poster Un Commentaire