Maxime, chorégraphe et maître de ballet au Voulez-Vous

Aujourd’hui dans la série Orléans a du talent, découvrons Maxime Courrillaud, chorégraphe et maître de ballet au cabaret Voulez-Vous Orléans

Bonjour Maxime, quel est ton parcours ?

J’ai toujours eu la passion de la danse et c’est un parcours atypique qui m’a amené à ce métier passion. Natif d’Angers, j’ai suivi des études générales tout en faisant de la danse en loisir. J’ai bien essayé à deux reprises de rentrer dans une école mais on me fera comprendre que « je n’ai pas le niveau ». J’obtiendrai une License en tourisme. Mais le virus de la danse était toujours là bien présent, et pendant ma dernière année d’étude, j’en ai profité pour travailler dans des villages vacances avec des professionnels, qui me feront savoir que j’ai un vrai talent et une âme d’artiste. L’envie de m’investir à fond en délaissant le reste me démange, mais mes parents, qui ne m’ont jamais empêché de vivre ma passion, insistent pour que je termine mes études ne serait-ce qu’au cas où il je me blesserais : au moins j’aurais un métier vers lequel me retourner. Diplôme en poche, J’entamerai ma 2eme saison en tant qu’animateur avec des spectacles semi-pro puis je ferai des auditions dans des écoles de danse. Je suis pris pour une première année à Vichy à l’école de danse Pléïades dans laquelle j’obtiendrai l’Examen d’Aptitude Technique (EAT) en Jazz. Cet examen vise à donner une culture chorégraphique, à aborder la danse au travers de son histoire, de son évolution et de ses tendances. Ce sésame m’ouvre les portes de l’Institut National des Arts du Music-Hall au Mans qui propose un cursus de 2 ans de formation en alternance. Mon patron en alternance se trouvera être le Voulez-Vous, c’était il y a 5 ans …

Crédit photo : Olivier Parcollet

Ma seconde année au Voulez-Vous, sera celle du grand bain. Profitant du renouvellement de l’équipe, je serai nommé capitaine (le capitaine est responsable des répétitions de la troupe), je serai titulaire et professionnel par la même occasion. Mais il y a surtout « LA RENCONTRE », celle d’une vie , celle avec le maître des lieux, Laurent Decaves. [ NDR : Ces deux-là se sont trouvés car ils sont fusionnels artistiquement et complémentaires ] J’adore ce concept ou il faut être pluridisciplinaire, je ne voulais pas travailler dans un Music-Hall traditionnel, Laurent fera confiance à la jeunesse car il voulait, pour sa part, un spectacle original, sans l’influence de précédentes expériences.

De par notre volonté d’exigence plus poussée qu’ailleurs, je visualise quasiment tous les spectacles enregistrés en vidéo afin de chercher le moindre défaut et de le corriger lors des débriefings avec les danseurs lors des répétitions suivantes.

Laurent me confiera de plus en plus de responsabilités, notamment sur certaines mises en scènes, certains visuels … Laurent reste le metteur en scène et le directeur artistique mais il me consulte pour avoir mon avis. Avec le 2eme établissement qui s’est ouvert sur Lyon, il y a beaucoup de choses à gérer sur place et Laurent s’appuie de plus en plus sur moi.

Comment gères-tu le spectacle sur le second établissement à Lyon ?

Le cabaret de Lyon a ouvert en 2015. Au commencement, j’y suis allé, j’ai coaché le capitaine puis je lui ai laissé la gestion courante du spectacle E-Motion, l’ancien spectacle présenté sur Orléans.

Chaque spectacle tourne sur une salle pendant 3 ans puis est renouvelé. Actuellement, nous présentons sur Orléans Prophecy qui partira à son tour pour Lyon et qui sera remplacé l’année prochaine par un tout nouveau ayant pour nom Utopia et qui est en finalisation de création.

Comment se déroulera ce passage de témoin pour Prophecy ?

Le capitaine sur place commencera à visualiser le spectacle en vidéo, je lui confierai ensuite un support de travail, un livret chorégraphique avec les intentions de jeu, mais surtout je lui proposerai de venir voir une fois le spectacle intégral à Orléans. Par la suite il va travailler avec son équipe et lorsqu’ils seront prêts, nous iront avec Laurent et Marion, la costumière [NDR : tous les costumes originaux sont réalisés sur mesure], corriger les derniers détails.

Sans dévoiler les secrets d’Utopia, peux-tu nous en dire un peu plus, notamment sur la phase de création ?

Crédit photo : Olivier Parcollet

Pour le nom, c’est Laurent qui l’a trouvé. Au regard de l’écriture, Laurent et moi-même repartons d’une feuille blanche, certaines paroles de chanson sont déjà écrites depuis un an à l’issue d’une fulgurance puis Laurent y met sa musique. Parfois, c’est l’inverse : la musique va donner l’inspiration au thème visuel. Bref, on trouve des bribes d’éléments que l’on développe mais autour d’un fil rouge. Prophecy est à cheval entre Indiana Jones et Avatar, Utopia sera plus souriant, plus léger. Nous nous autorisons à explorer de nouveaux univers …. Les premiers visuels d’Utopia sont présentés sur notre site Internet.

T’arrive-t-il d’aller voir les spectacles d’autres confrères ?

Oui, mais je pense objectivement que nous avons des différences probantes qui rendent notre spectacle vraiment différent. Ici, on danse, c’est réellement une performance physique [NDR : on le voit dès la premier volet du spectacle]

Comment sont recrutés les danseurs ?

Il y a des renouvellements spontanés, mais nous faisons surtout des avis d’auditions via les réseaux sociaux, puis nous réalisons une présélection sur cv qui conduit éventuellement à une audition. Ce qui compte pour le Voulez-Vous, c’est un engagement sérieux et plutôt long terme parce que le danseur doit adhérer au concept et à l’esprit d’équipe. Je suis aujourd’hui quasiment le plus ancien avec Mylène.

Toi qui viens d’Angers et qui a un peu voyagé, que penses-tu d’Orléans ?

Orléans est une très jolie ville avec beaucoup de pierres blanches, construite en bord d’eau comme Angers et sa Maine. C’est une ville historique, culturelle agréable à vivre, mais je pense qu’elle est plus tournée vers les familles, que vers les étudiants.

Merci beaucoup Maxime pour le temps que tu nous a accordé.

Vous pouvez visualiser ci-dessous quelques photos prises au VLV Orléans.
Pour profiter, vous aussi, de ce magnifique spectacle rendez-vous sur :

Site web www.voulez-vous.fr
FB : facebook.com/voulezvousorleans

Photographe mais pas que : Je suis curieux de nature tout en pratiquant (liste non exhaustive) : l'informatique,, la moto, la musique électronique, l'élevage de Maine Coon, je m'essaies aussi au dressage de Terre neuves et d'ados. - Devise : deux cerveaux résonnent mieux qu'un et dix mieux que deux. - Devise 2 : Normalement là ça aurait dû passer ... PS : Ah oui, moi je sais qui est Julien B dans la vraie vie :)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Latest from portrait

0 0,00
retour en haut