Author

Christophe

Christophe has 3 articles published.

Prendre le temps d’admirer les 4 pavillons d’Escures

On s’arrête cette fois du côté de la rue d’Escures où l’architecture, faite de brique rouge et d’ardoise, n’est pas sans rappeler celle des bâtiments de la place des Vosges à Paris, où Pierre Fougueu d’Escures possédait d’ailleurs un hôtel, au n°9. Les quatre corps de bâtiments constituent un ensemble parfaitement symétrique, composé de pavillons de même dimension, disposant chacun d’un cabinet mitoyen situé tantôt à gauche et tantôt à droite. Les cours d’honneur étaient à l’origine fermées par des hauts murs et d’imposants portails. En 1704, d’après les plans de la ville, la rue est alors appelée « rue Saint-Pierre » ou encore « Grande Rue Saint-Pierre » mais aussi « rue de l’Etape aux Vins » et «…

lire la suite

La petite histoire de l’extension du grand Théâtre d’Orléans

Depuis le 18 février 1975, date de son ouverture, le Théâtre d’Orléans a subi de nombreuses transformations et mutations avec notamment en 1994 l’ouverture d’une salle supplémentaire, la salle Jean-Louis Barrault. Avec cette extension, le lieu nommé à l’époque Carré Saint-Vincent devient ainsi le Théâtre d’Orléans, lien unique en France tant par la diversité de ces espaces que par sa pluridisciplinarité des dynamiques créatives. Actuellement, le théâtre est composé de trois salles de spectacles : salle Vitez (200 places), salle Barrault (600 places) et salle Touchard (900 places). [g1_button link= »https://www.facebook.com/Les-clich%C3%A9s-du-badaud-1678497619106583/?fref=ts » linking= »default » class= »action » size= »m » type= »wide » style= »solid »]Suivre les Clichés du Badaud sur Facebook[/g1_button]

lire la suite

Les vestiges de l’ancien Palais du Châtelet

La rue au Lin longeait autrefois le Châtelet d’ouest en est. Le nom de cette rue vient du marché tout proche qui s’y tenait. A l’ouest, on trouvait le palais du Châtelet, et au nord, partie intégrante du château, la chapelle Saint-Louis ou Saint-Vincent. A l’angle nord-ouest de la rue du Lin, subsiste une des tours de l’ancien palais du Châtelet. Cet endroit renfermait au Moyen-Age les appareils de tortures ainsi que les tréteaux servant à dresser le pilori. [g1_button link= »https://www.facebook.com/Les-clich%C3%A9s-du-badaud-1678497619106583/?fref=ts » linking= »default » class= »action » size= »m » type= »wide » style= »solid »]Suivre les Clichés du Badaud sur Facebook[/g1_button]

lire la suite

0 0,00
retour en haut